LE FAMILISTERE DE GUISE - Le 15 Février 2015

Publié le par BETHUNE ACCUEIL

Installés dans le car au départ de la Charité, sous un ciel mitigé, nous roulons en direction de GUISE, pour visiter le « FAMILISTERE GODIN » ; et, c’est sous un beau soleil que nous arrivons pour déjeuner….., nous sommes accueillis par une bolée de cidre artisanale rafraîchissante dans un espace agréable.

A 14 heures, notre guide nous attend pour nous conter cette belle histoire de Jean-Baptiste André GODIN et la réalisation de ce site impressionnant, créateur de la Manufacture des fameux poêles et génial industriel, Monsieur GODIN fût, aussi, un expérimentateur social de tout premier plan.

Il bâtit, à partir de 1859, le FAMILISTERE ou « PALAIS SOCIAL », un site unique au monde, une utopie réalisée…….

Les travailleurs participent à la gestion et aux décisions, ils deviennent propriétaires de l’usine et du Palais.

La cité édifiée à côté de la fonderie, encore en activité, devait offrir les « équivalents de la richesse » aux familles des employés de l’usine.

Le Palais comprend de nombreux équipements de services, des magasins, une buanderie, une piscine, un jardin, une crèche, une école, un théâtre, l’espace libre, l’air pur, la lumière et l’eau en abondance sont les éléments d’un urbanisme et d’une architecture à la mesure de l’homme.

Monsieur GODIN naît en 1817 dans une famille très modeste. Il parcourt la France pour perfectionner son métier de serrurier et se met en quête d’un idéal pratique de justice sociale.

Cet industriel autodidacte atypique, est aussi, journaliste, écrivain et homme politique. Il devient député de l’Aisne en 1871.

Pendant 30 ans, avec l’aide de sa compagne Marie Moret, Monsieur GODIN se consacre entièrement à sa mission réformatrice. Il meurt en 1888 et laisse un patrimoine bâti d’une ampleur exceptionnelle, plusieurs ouvrages importants sur la question sociale et, surtout, l’exemple d’une organisation profondément réformatrice.

Longtemps méconnu, Jean-Baptiste André GODIN est considéré, aujourd’hui, comme un des Pères de l’économie sociale.

Belle journée, pleine de richesses morales et évocatrice d’un passé et d’un avenir exceptionnels.

Nous nous sommes quittés à 19 heures, ravis d’avoir passé une journée conviviale et « pleine de savoir », dans un lieu d’exception et….. sous un beau soleil !!!!!

Texte : Chantal PAGNIER

Photos : Chantal et Gérard LEGOUGE.

LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015
LE FAMILISTERE DE GUISE -   Le 15 Février 2015

Commenter cet article