Sortie à PARIS ... Riche en découvertes !

Publié le par BETHUNE Accueil

Nous partîmes de bon matin … (à bicyclette, comme la chanson de Yves Montand), non…, pardon, en autocar confortable vers Paris, le musée du Quai Branly et la Tour Eiffel.

Après une petite pose sur l’autoroute avec  chocolat et café chauds, accompagnés de viennoiseries croustillantes, nous voilà « requinqués » pour affronter les embouteillages parisiens.

Enfin ! voilà le Palais de Chaillot d’où nous apercevons notre Tour Eiffel, et à 10 h nous sommes devant le musée du Quai Branly, bel  édifice réalisé par Jean Nouvel .
Nous traversons des allées verdoyantes et arrivons à l’intérieur du musée, là où nos conférencières attendaient. Et nous voici  parmi les arts Primitifs, les arts Premiers, l’art Tribial, l’art des Origines… autant d’expressions utilisées pour évoquer des objets esthétiques en provenance d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques.
En 2 heures, nous avons beaucoup voyagé et vu des objets extraordinaires. Nous avons remonté le temps, les coutumes, les fêtes, l’habillement…  et nous nous sommes aperçus que tous ces ancêtres avaient déjà réalisé beaucoup de choses et que, nous, en l’an 2009, nous n’avons fait que suivre leurs traces.
 Le musée du Quai Branly, c’est là où dialoguent vraiment  toutes les cultures.

Le midi, repas en commun sur un bateau-péniche amarré au Pont d’Iéna  dans un cadre magnifique avec le soleil.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers une « grande dame » qui s’appelle la Tour Eiffel, où nous avions rdv avec les conférenciers.
«  le 15 mai 1889 la Tour Eiffel ouvre ses portes au public quelques jours après l’inauguration de l’Exposition Universelle dont elle était la vedette incontestée et l’attraction la plus spectaculaire » -

Béthune Accueil a eu le privilège de visiter là où personne ne peut s’y rendre…  tout  d’abord le bunker dissimulé sous le Champ de Mars d’où se pratiquaient les communications pendant la guerre ; ensuite les coulisses de la Tour Eiffel, au 1er étage où nous déambulons  dans  les salles de la machinerie, véritable prouesse technique pour l’époque puisque jamais auparavant les contraintes de telles hauteurs et de telles charges n’avaient été abordées. Les ascenseurs hydrauliques, situés dans les piliers Est et Ouest, nous donnent la possibilité de nous élever en toute sécurité jusqu’à  116 mètres du sol pour embrasser tout Paris.

     

En résumé, cette journée fut enrichissante en découvertes ;  et, comme dit notre Présidente  Chantal Pagnier  « j’ai un numéro spécial météo » ; ce doit être vrai car le soleil était une fois de plus au rendez-vous.
La convivialité et l’amitié régnaient au sein des 50 adhérents qui participèrent à cette sortie ; vivement les prochaines : Bruxelles le 12 Novembre et Reims le 10 Décembre , avec son Champagne et son Marché de Noël pour préparer les fêtes et ainsi nous plonger quelques jours avant ces festivités dans les illuminations.

A bientôt,

Jean-Marie Carlier

Publié dans Sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article